Le cas du mois – médecine vétérinaire complémentaire dans la pratique

Une vache tarie est enflée à la mâchoire inférieure gauche

Sanelia est une vache primipare qui a été tarie récemment. Depuis quelques jours, elle présente une tuméfaction bizarre à la mâchoire inférieure. Toutefois, elle mange encore normalement et ne souffre de rien d’autre. Elle n’a pas de fièvre non plus. L’enflure est flagrante, dure et n’est pas douloureuse.

La conseillère recommande le remède Hekla Lava.

La conseillère n’est pas encore au clair quant à l’origine de cette enflure. Il peut s’agir d’un abcès (p. ex. provoqué par une épine ou autre chose) ou d’une infection par des actinomycètes, que l’on appelle une actinomycose. Elle opte pour un remède efficace contre les actinomycètes.


Consultation de suivi trois jours plus tard:

Rien n’a changé au niveau de l’enflure et l’état général reste bon. Il semblerait qu’il s’agisse plutôt d’un abcès en train de mûrir et non pas d’une actinomycose.

La conseillère recommande d’administrer le remède Myristica afin d’accélérer le percement de l’abcès.


Sanelia

Feed-back une semaine plus tard:

Il s’agissait d’un abcès! La tuméfaction a disparu hier et il en est sorti du pus.

Pour le traitement ultérieur, la conseillère recommande d’administrer encore Calendula.

Après un mois, il n’y a plus aucune trace d’enflure.


Remarques concernant ce cas:

Une tuméfaction à la mâchoire – abcès ou actinomycose? Bien souvent, et surtout au début de l’affection, il n’est guère aisé de faire la distinction.

Au début de la consultation, la conseillère a tout d’abord pensé à une actinomycose. Il s’est avéré par la suite que ce n’était pas le cas et qu’il s’agissait d’un abcès. Mais comment peut-on différencier une actinomycose d’un abcès?

Dans les deux cas, en principe, l’état général de l’animal reste bon. Lorsqu’on prend la tuméfaction dans la main et qu’il est possible de la bouger, c’est-à-dire qu’elle se déplace sous la peau, il s’agit d’un abcès. Si l’enflure est très dure et qu’il n’est pas possible de la déplacer, elle est liée à l’os et il s’agit la plupart du temps d’une actinomycose. Mais lorsqu’un abcès est encore frais et qu’il a grossi rapidement, au début, il peut être encore extrêmement dur. Si la peau qui le recouvre est très tendue, l’abcès se déplace très peu. Dans ce cas, le risque de confusion est élevé. Cependant, dans les étables, les abcès se rencontrent beaucoup plus fréquemment que les actinomycoses.

Il est possible de bien accompagner la guérison d’un abcès avec l’homéopathie. L’administration de remèdes homéopathiques accélère la maturation de l’abcès, ce qui favorise une guérison rapide.

On peut également bien accompagner une actinomycose avec l’homéopathie, bien que dans ce cas il faille poser le diagnostic avec une grande prudence. Hekla Lava est l’un des principaux remèdes en cas d’actinomycoses. Si ces dernières ne sont pas soignées, elles peuvent provoquer des déformations à même d’entraver l’ingestion du fourrage et/ou la respiration. En médecine conventionnelle, on a recours à des agents anti-infectieux.


 
 
 

Annonce - janvier 2022


Ulcères des onglons…



Archives: